Spider-Man: Far From Home, le deuxième film de l’homme araignée dans le Marvel Cinematic Universe vient mettre un point finale à la « phase 3 » de cette série de films (en attendant la 4). Un long-métrage à la mécanique efficace, mais peut-être un peu trop. Article sans spoiler.

Cet article ne vous divulgâchera pas l’intrigue de Spider-Man: Far From Home.

Synopsis

Les Avengers ont vaincu Thanos et ramené parmi nous toutes les personnes qui avaient été effacées de l’existence. Peter Parker de retour dans une vie plus classique ne pense qu’à une chose : oublier Spider-Man le temps de son voyage de classe en Europe et se rapprocher de MJ. C’était sans compter sur une nouvelle menace qui va bouleverser ses plans !

European Pie

Spider-Man: Far From Home est un mélange entre un film de super héros et la comédie de l’été pour adolescent. Heureusement, s’il y a quelques scènes mignonnettes, on ne tombe jamais dans le mielleux. Du côté de l’intrigue, MARVEL parvient à nous surprendre comme à son habitude mais sans jamais prendre de vrais risques. Les scènes d’action bien dosées servent de lien à l’ensemble.

On a vraiment le sentiment en regardant ces films qu’il s’agit d’un épisode de 2h d’une série TV tellement la formule est la même. Le film est bon, mais pas transcendant, pas mauvais, et jamais loupé. C’est un bon divertissement qui se laisse regarder.

La fin justifie d’être moyen

Si vous suivez assidument cette série de films, les dernières minutes du film justifient à elles seules de vous déplacer pour aller le voir. L’ingéniosité des scénaristes parvient également à inclure dans l’intrigue des éléments des précédentes productions, venant ainsi consolider l’univers cinématique MARVEL.

Bande annonce

Catégories : CinémaMultiverse