Vous utilisez Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn… Vous êtes un utilisateur averti, une experte peut-être ? Et là, c’est le drame. Quoi que vous fassiez, l’engagement de vos publications est en chute libre. Mais que faire ?

Option 1 : Rien, nada, que dalle

Les fonctionnalités de base de la plupart des réseaux sociaux sont gratuites. En outre, ils vous apportent une visibilité très importante et des outils performants et simples d’utilisation.

Mais comme tous les services gratuits, ces derniers n’ont aucune obligation de résultat. Et soyons honnêtes, si Le Blog du Modérateur, Siècle Digital ou La Grosse Radio (aucun rapport) ne parlaient pas régulièrement de l’engagement, vous ne seriez pas ici en train de lire ce billet (ni moi de l’écrire d’ailleurs).

Il est tout bonnement inutile de perdre votre temps et votre énergie à déplorer les changements d’algorithmes chez Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ou autre. Aucun de ces géants n’a de temps à perdre à vous écouter, cela ne fait pas partie de leur stratégie. Les règles ont changé ? Adaptez-vous.

Et n’oubliez pas, si l’engagement général a baissé pour vous, il a aussi baissé pour les autres.

« C’est le jeu ma pauvre Lucette ! »

– Un gagnant du loto

Option 2 : L’herbe verte va finir par griller ailleurs aussi

Vous pouvez aussi choisir de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier (ça y est, j’ai faim). Saisissez cette occasion et transformez l’énergie de votre terrrrrible (avec 5 r) déception en actions constructives.

Vous hésitiez à vous lancer sur Instagram ? À gazouiller sur Twitter ? À faire du personal branling sur LinkedIn ? C’est peut-être l’occasion d’enfin vous lancer !

Rappelez-vous qu’en 2008, tout le monde ne jurait encore que par MySpace. Rien ne nous dit que l’hégémonie de l’un ou l’autre de ces réseaux ne s’effondrent pas demain.

Option 3 : Mettez à jour à jour votre site internet

Votre site internet est-il adapté aux mobiles (tablettes et smartphones) ? Est-il correctement optimisé pour le référencement ?

D’ailleurs en avez-vous encore un ? Est-il à jour ? Ou avez-vous décidé d’abandonner cette bataille pour être à la merci des réseaux sociaux ?

Il est temps de reprendre votre destin et contenu en main.

Option 4 : Abandonnez le navire

Vous n’êtes pas satisfait de l’engagement sur Twitter ?
Fermez votre compte.
Vous avez peur que vos données personnelles et celles de vos clients ou amis ne soient pas en sécurité sur Facebook ?
Fermez votre compte.
Vous ne souhaitez pas qu’on « vole » vos superbes clichés publiés sur Instagram ?
Fermez votre compte.
Vous êtes saoulé par les sollicitations commerciales sur LinkedIn par des individus qui n’ont toujours pas compris que les techniques de l’ancien monde ne s’appliquent plus dans le nouveau ?
Fermez votre compte.

Gentleman, it has been a privilege playing with you tonight.

#oupas

Posez-moi vos questions !

N’hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux pour réagir directement à cette publication ou me poser des questions d’ordre pratique ou stratégique.
Vous me trouverez partout avec le même nom d’utilisateur : @PierreRenaudFR (c’est pratique, non ?)